Selon l'organisation météorologique mondiale (OMM), en 2020, les niveaux de gaz à effet de serre dans notre atmosphère ont atteint un nouveau record. Pour éviter le pire, il faut dès maintenant se fixer des objectifs de neutralité carbone et les tenir! Source (OMM)

  • Ces feux de brousse hautement toxiques réchauffent notre climat

DE GRANDS DEFIS A RELEVER PAR NOS PAYS :
- Sensibiliser les populations sur les dégâts des feux de brousse.
- Trouver des voies et moyens pour recycler les différents déchets.

  • Que faire de ces déchets déversés par ci, par là.? Les états doivent mettre en place une politique de :
  • ramassage
  • recyclage
  • traitement

LE NIVEAU DES EAUX MONTE PLUS VITE

LA CONFERENCE DE GLASGOW DE 2021 SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

  • Les dirigeants du monde appelés à SAUVER L’ HUMANITE en faisant cause commune face aux changements climatiques et leurs                                                                                                                       conséquences .

Dégâts causés par le dérèglement climatique :

La planète qui chauffe, provoque des pluies orageuses, durables et diluviennes.

Ces pluies entraînent des dégâts incalculables pour l’homme.

L’ AMAP dans ses objectifs , prône pour la sensibilisation des populations centrafricaines et du monde entier sur tout ce qui pollue et qui chauffe notre environnement. 

 

 

URGENCE CLIMATIQUE : Le changement climatique n'est plus une menace hypothétique. C'est une réalité qui se manifeste aujourd'hui , sous nos yeux: pénurie d'eau, exodes massifs des populations, malnutrition, extinction d'espèces.

ACCORDS SUR LE CLIMAT A GLASGOW ( ROYAUME UNI)
  • Ce mercredi 10 novembre 2021, la Chine et les USA , deux grands pollueurs du monde ont conclu une déclaration conjointe sur le renforcement de l’action climatique a annoncé à Glasgow ( Royaume Uni) , l’émissaire chinois pour le climat , Xie Zhenhua.

Des durées de vies rétrécies :
Une partie non négligeable des vêtements usagés en Occident finissent sur les plages et dans les mers de pays d' Afrique .Les habitants de ces pays brûlent ces vêtements encore et encore, mais y'en a toujours plus.Ces fûmées sont probablement toxiques, même si aucune étude n'a été réalisée. Source France 2

RAPPORT ALARMANT DES EXPERTS (GIEC)

RAPPORT DU GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) publié le
28 février 2022.
Le GIEC donne des informations fondamentales sur les impacts qu'aura le réchauffement du climat sur les populations et sur les façons de s'adapter et d'atténuer des menaces, en augmentation. Jamais l'humanité n'a fait face à une telle menace climatique. L'inaction des gouvernements est ce qui nous scandalise le plus.

Les risques climatiques apparaissent plus rapidement et s'aggravent plus tôt que prévu.
Le changement climatique cause déjà des pertes et des dommages considérables, détruisant des vies, des écosystèmes et nos moyens de substances. Cela va empirer. Les scientifiques du GIEC évaluent que ces risques vont intervenir dès un niveau de réchauffement climatique plus bas que précédemment calculé. D'ores et déjà, les effets du dérèglement sur les écosystèmes et leurs conséquences ont devancé les prévisions.

Chaque dixième de degré supplémentaire aggrave la situation, mais limiter le réchauffement à 1,5°C nous fait conserver une chance de nous adapter.
Si le réchauffement climatique est limité à 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle, comme fixé par l'accord de Paris, l'humanité et les écosystèmes subiront moins de pertes, mais y seront néanmoins irrémédiablement confrontés. Au delà de 1,5°C, tout sera pire, l'adaptation plus difficile, voire impossible pour certaines populations.
Les dommages liés aux aléas climatiques sont inégalement répartis et les pays en développement pourraient subir les plus grosses pertes.

Nous sommes entrés dans une décennie critique.

Nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre beaucoup plus rapidement, tout en nous préparant au réchauffement que nous ne pouvons plus empêcher. Or, pour que la terre nous protège, nous devons la protéger.
Les terres, les eaux douces, les océans doivent faire l'objet d'une préservation efficace hauteur de 30% minimum: sans cela, la résilience de la biodiversité et des écosystèmes est menacée. L'humanité avec.

Pour réussir, l'adaptation doit s'appuyer sur les droits et les besoins.

La crise climatique interagit avec d'autres problèmes d'origine humaine: la perte de biodiversité, la surexploitation des ressources et les injustices sociales. Les solutions mises en place face au péril climatique doivent donc répondre à enjeux, sans quoi nous ne saurons développer une résilience suffisante.

Nous ne sommes pas préparés.
Dans les pays très vulnérables, il y'a eu 15 fois plus de morts à cause des inondations, de la sécheresse et des tempêtes au cours de la dernière décennie, par rapport aux pays à très faible vulnérabilité. Que dit ce chiffre ? Les tentatives d'adaptation aux aléas climatiques ont beau se multiplier autour du monde, elles arrivent trop tard et ne protègent pas ceux qui en ont le plus besoin. Des changements systémiques importants, basés sur des projections réalistes de l'avenir, doivent permettre de développer une résilience inclusive et équitable face aux risques climatiques.

Nous appelons à l'action climatique sans délai.
Le rapport du GIEC est en fait clair: le climat s'emballe inexorablement et la souffrance humaine sera immense si rien n'est fait. Nous devons de toute urgence changer de modèle de société. Il nous faut sortir de notre dépendance aux énergies fossiles, moteur de dérèglement climatique, et facteur de déstabilisation géopolitique majeur. Il est indispensable de se tourner vers une agriculture agro écologique. Ces changements de paradigmes doivent reposer sur un partage de l'effort efficace et équitable envers les populations les plus modestes et les plus vulnérables.
La transition écologique et la lutte climatique sont la seule voie que l'humanité doit retenir. A nous, société civile, associations de nous mobiliser pour relayer la science et faire surgir la menace climatique sur le devant de la scène. Nous avons besoin de vous pour cela.

LES FEUX DE BROUSSE: Un des éléments destructeurs des éco systèmes

La planète chauffe et continuera de chauffer si nous ne changeons pas d'attitude. La 6è limite planétaire est franchie. Dans peu de temps l'eau douce deviendra rare. Le combat que mène AMAP est noble et humanitaire. Ces actions peuvent contribuer à sauver des vies humaines. Engagez vous à nos cotés.

LA COP27 A CHARM EL-CHEIKH

Face au changement climatique, l’Afrique et le Sud doivent être aidés. La conférence sur le climat s’est ouverte dimanche à Charm el-Cheikh (Egypte) dans un relatif désintérêt du grand public. Les pays du Sud, les plus vulnérables, attendent toujours d’être aidés.

<< Nous sommes très loin du niveau et de la rapidité de réduction d’émissions nécessaires pour nous mettre sur la voie d’un monde à 1,5°C>>, la trajectoire suivie par les Accords de Paris, a averti mercredi 26 octobre le secrétaire exécutif d’Onu Climat Simon Stiell. Pire, sur la base des engagements, le monde file vers un réchauffement de 2,6°C au niveau global.

COP 26 GLASGOW

COP26 : ORIENTATION ET EXIGENCES DES NATIONS UNIES

FORET TROPICALE ET ECOSYSTEME
FORETS TROPICALES
COP27 EGYPTE
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez